Tout savoir sur la fabrication du jeu coopératif Vitality

Tout savoir sur la fabrication du jeu coopératif Vitality

L’équipe Vitality est allée rencontrer Sandra de Ludo Fact en Allemagne, pour visiter l’usine et voir les différentes étapes de la fabrication. En effet, l’équipe a choisi, en cohérence avec ses valeurs, de produire le jeu le plus localement possible et avec un maximum de matériaux renouvelables. Le fabricant Ludo Fact lui a permis de respecter ses exigences.

Sandra nous accueille chez Ludo Fact (Jettingen-Scheppach, Allemagne)

Première étape : Les impressions

 

Ludo Fact sous-traite à son voisin l’imprimerie Walcher & Rees GmbH toutes les impressions nécessaires à la fabrication du jeu :

- les cartes sont imprimées sur des grandes planches de papier épais

- les imprimés du plateau de jeu, du puzzle et de la boite qui seront ensuite encollés chez Ludo Fact.

 

Pour ce faire, l’imprimerie réalise, à partir des fichiers fournis par l’illustratrice Lucie, des empreintes des 4 couleurs d’impression (Cyan, Magenta, Jaune, Noir). Ainsi, chaque feuille passe sous 4 rouleaux pour avoir leurs couleurs finales. 


Exemple de plaque d’impression

Avec minutie, le chef d’opération va d’abord effectuer les réglages d’optimisation des couleurs : alors que la machine est lancée à toute allure, il s’agit de bien régler le débit d’encre et la répartition de celle-ci sur les rouleaux pour avoir une couleur homogène sur les planches finales.

L'opérateur contrôle les couleurs et la qualité des impressions.

Dans les coulisses de l’imprimerie, rien n’est laissé au hasard : le papier vierge est stocké dans un local qui respecte des conditions optimales pour l’impression. 

On voit ici une bruine qui humidifie le local de stockage.

Retour chez Ludo Fact

> Le découpage des planches de cartes Vitality

 

Les planches de cartes imprimées sont réceptionnées par Ludo Fact afin d’être découpées et assemblées en paquets de cartes. Le jeu comprend 308 cartes des différentes questions sur la vitalité physique, émotionnelle, mentale et créative, ainsi que les cartes SuperVita de la fin de la partie. Une découpeuse, entièrement automatisée, découpe d’abord les planches en bandelettes, qui glissent ensuite une à une sur la chaine pour être découpées au format final des cartes. Ensuite, les cartes ainsi formées sont empilées et passent sous une sorte de poinçonneuse qui en arrondit les coins.

Cet outil « poinçonne » les cartes empilées pour en arrondir les coins.

Le travail sur les cartons : puzzle, jetons(diamants, Vitawatts), plateau de jeu et boîte subissent sensiblement les mêmes opérations :

Etape 1 : la réalisation des masques

Pour les formats inédits, comme le puzzle de Vitality par exemple, un outil de découpe est fabriqué sur mesure. Il s’agit d’une planche de bois sur laquelle sont fixées des lames d’acier. L’outil est ensuite fixé sur une presse qui vient compresser le carton et le découper à l’emplacement des lames. Ces outils sont conservés précieusement par Ludo Fact pour de futures rééditions.

Les outils de découpe sont stockés chez Ludo Fact. On peut voir les lames protégées par des mousses bleutées.

Etapes 2 et 3 : la découpe et le pliage / l’encollage de l’imprimé sur le carton

Un ruban adhésif de protection est d’abord disposé sur le carton pour protéger les lignes de pliage (plateau, boite) puis celui-ci est inséré dans la machine de découpe ; ainsi le carton est découpé (ou plié s’il est protégé par un scotch) le long des lames en acier.

Pour le puzzle, les jetons et le plateau, les imprimés sont tout d'abord encollés sur le carton puis passent dans la machine de découpe. 

On aperçoit ici un plateau recouvert de bandes adhésives avant de rentrer dans la machine de découpe.

Les boites sont toujours faites une fois que le plateau et les autres pièces ont été finalisées. En effet, une fois pliées et encollées, les boites ne s’empilent pas et prennent beaucoup de place ; pour optimiser l’espace, les prochaines étapes sont donc planifiées soigneusement de façon à être réalisées rapidement jusqu’à l’expédition.

L’imprimé de la boite est encollé après la découpe et le pliage du carton, comme le montre la photo suivante. Ainsi les plis et scotchs de montage de la boite sont recouverts et renforcés par le collage de l’illustration.

Les cartons des boites sont mise en forme à l’aide de bandes adhésives 

puis encollées à toute allure avec l’imprimé de la boite grâce à une machine, tout est entièrement mécanisé dans cette étape.

Les boites finalisées sont empilées et attentent l’étape d’assemblage.

Etape 4 : l’assemblage

Enfin vient l’étape cruciale de l’assemblage : cette étape est manuelle, il s’agit de mettre dans chaque boite tous les éléments nécessaire au jeu. Une première boîte est réalisée et vérifiée scrupuleusement par l’équipe de Ludo Fact. Puis, à l’aide de cette boite-référence, les 2000 boites produites sont assemblées et mises en cartons, prêtes pour l’expédition. Chaque équipier n'effectue qu'une seule tâche dans la chaine et vérifie que l'élément inséré par l'équipier le précédant est bien présent dans la boite.
Pour que leurs clients soient livrés à temps pour des événements phares comme le festival international d'Essen, il est déja arrivé que tous les employés (y compris les employés des bureaux) rejoignent la ligne d'assemblage !

Un grand merci à Ludofact pour cette visite et pour la fabrication du jeu coopératif Vitality !

Posted on 22/08/2017 Actualités 0 451

Laisser un commentaireLeave a Reply

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Rubriques du blog

Derniers commentaires

Recherche sur le blog

Articles en rapport

Précédent

No products

To be determined Livraison
0,00 € Total

Commander